DEBOUT LA FRANCE

DEBOUT LA FRANCE
"Soyons fermes, purs et fidèles ; au bout de nos peines, il y a la plus grande gloire du monde, celle des hommes qui n'ont pas cédé." Charles de Gaulle

mercredi 17 mai 2017

Mercredi 17 mai 2017

Un gouvernement au service de Bruxelles

Le 17 mai
L’annonce de la composition du gouvernement d’Edouard Philippe lève le voile sur la véritable politique qui sera menée par le nouveau Chef de l’Etat.
Sous couvert de renouvellement, M. Macron a distribué les postes à des "eurobéats", tenants d’une ligne d’extrême-européisme, qui ont pour projet de faire fondre la Nation française dans un ensemble supranational, au mépris des démocraties.
Ce gouvernement socialo-centriste, dont les membres sont de véritables zélotes d'une mondialisation qui n'est "heureuse" que pour eux, va continuer une politique folle de soumission à Bruxelles et contraire aux intérêts français.
J’appelle les électeurs écœurés par cette composition, à rejoindre Debout la France pour réunir la grande famille gaulliste et républicaine, dès les prochaines élections législatives.
Le nouveau clivage politique est désormais entre ceux qui croient en l'indépendance et au redressement de la France et les mondialistes soumis à l'Europe de Bruxelles.

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l'Essonne
Président de Debout la France

lundi 15 mai 2017




Position du conseil national extraordinaire de Debout la France

 
Chères amies, chers compagnons,

Le Conseil national s'est réuni ce jour et a arrêté sa position après un vote sur les élections législatives les 11 et 18 juin.

Debout la France est engagé clairement dans l'opposition à la politique qu'entend mener le nouveau Président de la République.

Nicolas Dupont-Aignan a rappelé son engagement de 2nd tour en faveur de Marine Le Pen. Il a expliqué qu'il ne le regrettait pas, convaincu qu'avec le temps, les Français comprendront qui est Emmanuel Macron. Son projet politique représente un danger pour la France, son indépendance et son unité.

Il a affirmé sa volonté de rapprochement des patriotes et des Républicains pour préparer l'alternance que ne manqueront pas très vite de réclamer les Français.

Il a notamment déclaré "il faut en finir avec le piège d'une gauche minoritaire qui ne se maintient au pouvoir qu'en culpabilisant les Français de voter pour leurs convictions et en divisant les droites. Ma mission est simple aujourd'hui, unir toutes les bonnes volontés qui veulent en finir avec ce système (quelles soient aux Républicains, au FN ou ailleurs)".

Pour bâtir un partenariat avec toutes les forces patriotiques et républicaines, Debout la France doit bien évidemment conserver son indépendance et poursuivre son développement. C'est pourquoi il a été décidé d'être présent dans un maximum de circonscriptions sur tout le territoire, à l'occasion des prochaines élections législatives.

Nos candidats porteront le projet présidentiel de Nicolas Dupont-Aignan.

Il n'y aura pas de retrait et de soutien réciproque organisé avant le 1er tour.

Les Français doivent avoir le choix entre plusieurs offres politiques patriotes, surtout au moment où voter Républicains revient à signer un chèque en blanc à Emmanuel Macron. Plus que jamais, tous ceux qui refusent de laisser la France aux mains de l'héritier de François Hollande doivent pouvoir compter sur une force d'opposition franche, gaulliste, humaniste et sérieuse.

En définitive, pour ces élections législatives, Debout la France sera présent au 1er tour comme à l'élection présidentielle.

Toute cette affaire prouve bien que la position de Nicolas Dupont-Aignan au 2nd tour de l'élection présidentielle n'était en aucun cas conditionnée à une question d'argent.

Bien fidèlement,
 
L'équipe du centre national de Debout la France